La Partenariat Chasseurs - Randonneurs

"La Fédération française de la randonnée pédestre et la Fédération nationale des chasseurs ont signé cette année une convention de partenariat. L'objectif est simple : rapprocher randonneurs et chasseurs, tous usagers de la nature, et construire une étroite collaboration entre eux afin de renforcer le «bien vivre ensemble».

C'est une «petite révolution» qui est passée plutôt inaperçue, le 22 mars dernier. Ce jour-là, à l'occasion du congrès annuel de la Fédération nationale des chasseurs, à Lyon, Willy Schraen, le président de la FNC a en effet signé, avec son homologue de la FFRandonnées Robert Azaïs, la première convention de partenariat entre ces deux structures, devant l'ensemble des présidents des fédérations départementales. Et ce faisant, c'est une belle avancée qui s'est discrètement invitée dans un paysage français où, autrefois, les chemins de traverse pouvaient avoir des allures de sentiers de la guerre… lorsque brodequins et bottes se regardaient en chien de faïence au détour d'une ouverture ou d'une battue. Chacun bien campé sur son «chez lui» sur un chemin où l'autre était «toléré».

Conflits d'usage rarissimes

Certes, ces conflits d'usage sont devenus rarissimes pour ne pas dire inexistants. Ils évoquaient cependant bien deux regards sur la nature qui se ressentaient comme très différents voire inconciliables. Mais bref… 1,1 million de pratiquants côté chasse, 230 000 licenciés côté rando… ce qui est intéressant aujourd'hui, c'est justement que les choses ont suffisamment évolué pour qu'il ne soit plus question de rapport de force en 2018 mais bien de partenariat et de «collaboration étroite entre les usagers d'une même nature», souligne désormais ce partenariat.

 

«Chasseurs, randonneurs : nous avons une préoccupation commune, c'est la sauvegarde des milieux naturels, de la faune, de la flore, de la préservation de la biodiversité. Et pour les sauvegarder, il nous faut informer le grand public, ce qui est valable tant pour les chasseurs que pour les randonneurs. Cela doit aussi passer par l'échange, le partage de nos savoir-faire sur le terrain», souligne Alain Vialars, de la FDC31.

Ce faisant «chasseurs et randonneurs sur le chemin du bien vivre ensemble», c'est aujourd'hui le fil rouge de chaque partie pour le partage d'un même espace naturel et pour développer une «compréhension mutuelle». Concrètement ? Sachant que les itinéraires ruraux et sentiers balisés traversent parfois les territoires de chasse, «la cohabitation sereine et harmonieuse» est requise «dans le respect des activités de chacun et de la réglementation».

Et juste une liste de bonnes intentions vagues ? Non. Car ce partenariat vient aussi concrétiser les nombreuses actions qui existent déjà en ce sens, en France. 19 projets sont en effet déjà lancés dans 31 départements avec des chartes de bonne pratique, la création de cellule de médiation, le partage des informations sur les jours de chasse et de randonnée ou la création de cellules de médiation sans oublier une nouvelle signalétique à l'étude, lancée par la FNC, pour indiquer la traversée d'un territoire chassé ou éduquer à la nature.

Les chemins de la biodiversité

Mais sachant aussi que le plaisir de la marche unit déjà chasseurs et randonneurs, c'est également sur le terrain que les fédérations devraient bientôt se retrouver pour travailler ensemble à des projets communs de préservation de la nature. L'entretien, la préservation ou la réhabilitation des chemins ruraux est en effet une priorité pour chacun : ils sont le cœur de la ruralité et de la biodiversité."

 

crédit : https://www.ladepeche.fr/article/2018/06/29/2827478-chasseurs-et-randonneurs-sont-desormais-des-partenaires-naturels.html

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés