Déjà 3 morts depuis l'ouverture de la chasse.. - crédit Libération

La pratique de la chasse a provoqué 113 accidents lors de la saison 2017-2018. Des drames majoritairement dus au non-respect des règles. Une association réclame l'instauration de périmètres de sécurité.

Du 1er juin 2017 au 31 mai 2018, 113 accidents ont émaillé la saison de la chasse en France. Ils ont fait au total 115 victimes, dont treize sont mortes. Parmi ces personnes tuées, trois étaient des non-chasseurs.

Ces chiffres, annoncés en ce mois de septembre par l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) sont inférieurs à ceux de la saison précédente (143 victimes dont 18 morts). Le bilan «vient confirmer la tendance baissière observée depuis près de vingt ans»,veut se réjouir l’ONCFS. Force est de constater que la «tendance» n’est pas aussi nette que cela. Ces dernières saisons, le nombre des morts dû à des accidents de chasse relève plutôt de la stagnation : les treize décès de la saison passée sont certes moins nombreux qu’en 2016-2017 mais plus qu’en 2015-2016 (dix morts) et à peine au-dessous des quatorze victimes de 2014-2015 et des seize morts de 2013-2014.

«Manquement aux règles»

Le plus inquiétant est que l’ONCFS observe lui-même que ces drames ne sont pas dus à une quelconque faute-à-pas-de-chance, mais que «la très grande majorité des accidents mortels restent liés à un manquement aux règles élémentaires de sécurité». En clair, ils auraient pu être évités si les chasseurs avaient suivi les prescriptions basiques avant d’appuyer sur la gâchette. Et l’office de citer ces manquements : «non-respect de l’angle de sécurité de 30°» qui permet de ne pas tirer dans une zone où un projectile pourrait atteindre un comparse lors d’une battue, «tir sans identification», ce qui veut dire que le chasseur a tiré sans savoir exactement sur quoi, et «mauvaise manipulation de l’arme».

Les acteurs cynégétiques «restent activement mobilisés pour réduire l’accidentologie à la chasse» notamment via des formations, assure encore l’ONCFS. Mais le début de la nouvelle saison vient modérer les beaux discours : le 12 septembre à Artignosc-sur-Verdon (Var), un homme de 69 ans est mort des blessures qu’il s’était faites en manipulant son arme à la fin d’une battue. Dans la nuit du 16 au 17 septembre à Blanquefort en Gironde, un homme posté sur un mirador a tiré sur l’un de ses collègues en pensant que c’était un sanglier. Le chasseur est mort, il avait 50 ans. Le 23 septembre à Moutiers-en-Puisaye (Yonne), c’est lors d’une chasse aux canards qu’un quinquagénaire aurait été touché au thorax. Il en est mort. Voilà pour les décès. Du côté des blessés, un homme a tiré sur un faisan le 16 au soir à Limoges, et la balle a ricoché pour atteindre une fillette de 10 ansqui se baladait avec sa famille sur les bords de la Vienne. Et aussi : un chasseur a glissé et s’est tiré deux coups dans la main dans le Finistère, dans le Lot-et-Garonne un garde-chasse s’est tiré dans le bras

«Toutes les balles sont susceptibles de ricocher»

«Pourquoi on n’en parle jamais ?» se demande Jacques Painot, infatigable militant de l’association Cessez-le-feu. Il est vrai que les termes du débat sur la chasse se contentent souvent d’opposer d'un côté les bienfaits des chasseurs pour la nature et de l'autre leur destruction de la biodiversité. Mais personne ne semble soulever le problème de la sécurité, celle des promeneurs comme la leur.

Pourtant, assure Jacques Painot, documents à l’appui, «les études balistiques montrent que d’une part, toutes les balles sont susceptibles de ricocher, et que d’autre part, un porteur d’arme ne peut jamais garantir la trajectoire de son projectile». Son association réclame une loi pour que «soient instaurés des périmètres de sécurité autour des lieux de vie qui tiennent compte de la portée et des possibilités balistiques des armes utilisées». Au regard de la récente mise en lumière de la grande influence politique du lobby des chasseurs, il est à parier que la proposition aura autant d’effet qu’un pétard mouillé.

Guillaume Lecaplain

source : https://www.liberation.fr/france/2018/09/25/chasse-treize-morts-la-saison-passee-deja-trois-depuis-l-ouverture-2018_1680848

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés